Les mygales babouin du genre Pterinochilus

Le genre taxonomique de grandes mygales Pterinochilus a été créé par Reginald Innes Pocock en 1897 sur la base d’un mâle P. vorax. L’habitat de l’holotype du genre est Fwambo, au lac Tanganyika, dans les parties occidentales de la Tanzanie.

Dans le même ouvrage, R.I. Pocock décrit un mâle de Pterinochilus murinus semi-adulte. En 1878, 19 ans après Pocock, Ferdinand Anton Franz Karsch (1853-1936) décrit Harpactira elevata qui s’est avéré ultérieurement, par Richard C. Gallon en 2002, être un synonyme plus ancien de P. murinus. R. Laurent met en synonymie en 1946 le genre Pterinochilides (Strand, 1920) avec Pterinochilus (Pocock, 1897).

Le document moderne le plus important sur ​​le genre sont les « araignées » Babouin, des livres écrits par A.M. Smith en 1990 et la révision des genres Pterinochilus, Eucratoscelus par R.C. Gallon publiés en 2002. Après cette révision, le genre, nombreux avec 22 espèces, est rétréci pour effacer 6 espèces. Toujours en 2002, le Dr. Günther Schmidt décrit P. leetzi.

mygale Pterinochilus lugardi

Le genre contient alors 7 espèces, dont Pterinochilus lugardi, réparties dans une aire géographique importante couvrant le Moyen-Orient et l’Afrique.

Les caractéristiques du genre comprennent en particulier une distinction sur les chélicères avec de nombreuses soies émergentes sur la longueur. On considérera aussi que les spermathèques sont jumelées.